mercredi 7 octobre 2015

Les QI QI des têtes d'oiseaux

Or donc, "C'est prouvé, les femmes sont plus intelligentes que les hommes". Les journaux.
On s'en doutait, remarquez, mais il manquait encore la preuve objective. La voici  :  "Les femmes obtiennent de meilleurs scores que les hommes aux tests de QI.  C'est la première fois que cela arrive depuis 100 ans."

Il était temps !
L'époque con-tampon Reine sonne le glas de cette immémoriale domination dans les bibliothèques !
Aujourd'hui la submersion amazonienne des écrivaines, penseuses, chercheuses, suceuses de matière grise, dégouline d'évidence !
Nous baignons dans du sang intellectuel, cataménial et salvateur.
Dans l'actuel délitement mental, dans notre abaissement généralisé des pantalons, elles excellent toutes.
Les bas-bleus fournissent les gros bataillons du politcal corectness.
La Fâme est l'avenir du Sous-homme.

D'où l'explication de l'enlaidissement généralisé des gueules de ce Sexe que l'on ne saurait plus dire Beau.
Car chez la femelle la bêtise est un ornement, la plus belle parure.  C'est elle qui protège des rides et des dures marques de l'intelligence.
Sa néoténie n'y résiste pas. Seule la virilité supporte ce stigmate.

L'exercice de la pensée vous ruine une gueule mal préparée.....
Qu'on en juge sur le mufle de nos élites, s'essayant à la réflexion...





Baudelaire nous dit :
« Il y a des gens qui rougissent d’avoir aimé une femme, le jour qu’ils s’aperçoivent qu’elle est bête. Ceux-là sont des aliborons vaniteux, faits pour brouter les chardons les plus impurs de la création, ou les faveurs d’un bas-bleu.  La bêtise est souvent l’ornement de la beauté ; c’est elle qui donne aux yeux cette limpidité morne des étangs noirâtres. »

Elle prête au regard femelle une profondeur, un infini, qui laisse croire en la pureté d'âme, pourtant inconnue d'elle.
À peine s'essaie-t-elle au dur labeur de la pensée qu'aussitôt son pauvre visage se convulsionne et s'enlaidit. Et même à l'imitation de la pensée : car alors elles se croient obligées de torde leur petit minois en des grimaces affreuses et antinaturelles, qui leur semblent trahir l'accablement de la lucidité. (Tel les deux crétins, vu plus haut.)

 Vous me direz : Celles là aussi sont bêtes.
— Plutôt connes en vérité, ce n'est pas pareil.
La connerie étant la dépravation de la Bêtise, comme le mariage gay est un dévoiement du mariage monogamique.

L'intelligence n'est pas faite pour elles, c'est l'évidence. Et c'est finalement ce que révèle à son insu, cette sotte statistique.
Son secret.

En vérité, en MOYENNE statistique, F et M se sont toujours valus, question QI QI.  Autrement dit : statistiquement F est aussi stupide que H.
La différence entre eux réside dans la RÉPARTITION des résultats.
—>  Pour F on note une homogénéité, la disparité étant relativement réduite.
—>  Pour H, a contrario, elle est extrême. C'est cette population qui fournit les quotients les plus bas et les plus hauts. C'est pour ça que les habitants des prisons et des asiles sont majoritairement mâles.
Et c'est aussi pour cela que H a donné un nom à tout ce qui fut grand, dans la science, la philosophie, l'Art, l'histoire etc.

Donc, intellectuellement parlant :
XX est stationnaire, étale, paisible.
XY est la base chromatique de la plus grande disparité : du plus sombre au plus éclatant.
Ce qui vient de changer :  H fournit moins de très hauts quotients !  Son marais augmente.  D'où une baisse en moyenne, et F passe en tête.
L'existence de la gynécocratie est consubstantielle à la médiocrité grandissante des messieurs.

La femme, esclave vile, orgueilleuse et stupide 
Sans rire s'adorant et s'aimant sans dégoût; 
L'homme, tyran goulu, paillard, dur et cupide, 
Esclave de l'esclave et ruisseau dans l'égout.
Baudelaire

Approfondir le sujet avec l'excellent Durandal : Pourquoi les hommes détestent les femmes intelligentes?  

2 commentaires:

Jju Pendleton a dit…

La Science, la philosophie et l'histoire me rongent comme l'ont fait les places que j'ai longtemps faites au femmes. L'Art est pour moi , la seule vraie évidence qui porte le charme au plus haut faîte du pouvoir.Je m'en étais écarté. Merci pour votre texte. Il est presque pour moi un don du ciel. Julien.

L'abbé Tymon de Quimonte a dit…

merci à vous !